Nouveau design pour Transat : le refondeur refondu

Quoi de plus naturel, pour un webdesigner, que de renouveler l’apparence de son portfolio ?
Quoi de plus normal, pour un fan de WordPress, que de mettre en œuvre les dernières évolutions de son CMS ?
Quoi de plus moderne, enfin, dans ce web en perpétuelle crise de jeunisme, que d’aligner les refontes ? Celles de sa propre boîte. Celle de son propre site web. Pour changer, encore et toujours.

Le changement, c’est maintenant

Il s’agit d’une tâche passionnante, où l’on met en pratique les meilleurs et les plus récents enseignements d’un métier en constante évolution pour son bénéfice direct, et où l’on n’est pas pressé par le temps. Où l’on est son propre client, le plus exigeant. Mais aussi le plus connaisseur ;-)

D’un autre côté, quand les affaires marchent (de nombreuses refontes, tiens) et que le temps vient à manquer, justement, ce genre de projet tend à s’enfoncer dans les profondeurs de la pile des autres dossiers. Ainsi, la refonte de Transat, amorcée avant l’été 2012, aura mis près de 10 mois à voir le jour, entre les différés occasionnés par les grosses commandes, les complets changements de cap et les infinies retouches (je suis un peu perfectionniste).

Demandez le programme

Une nouveau site Transat, pourquoi faire? Cette refonte, ce n’est pas qu’un effet de mode, et le cahier des charges devait tenir compte des nombreux points faibles de la version précédente, de ceux qui la rendaient désuète :

1. Une interface enfin responsive

À force de vendre des sites web dont le contenu s’adapte à la variété des nouveaux supports apparus ces dernières années (netbooks, tablettes et smartphones), il fallait bien que ma propre vitrine soit capable d’une telle gymnastique. Ainsi le nouveau Transat est complètement fluide : redimensionnez la fenêtre de votre navigateur pour vous en rendre compte.

2. Une administration plus adaptée aux mises à jour du portfolio

La découverte du plugin WordPress Advanced Custom Fields a considérablement modifié ma façon de concevoir la gestion du contenu des sites de mes clients. Associé à la puissance des Custom Post Types, ce nouvel outil facilite la création de contenus sur-mesure et la personnalisation de l’interface administrateur. Il était temps que Transat en bénéficie.

3. Le recentrage sur l’activité web

L’ancien site évoquait très clairement la dimension multi-cartes de Transat. Dans cette nouvelle mouture, il est surtout fait mention de la création web, qui est mon fer de lance, le plus gros de mon activité. Évidemment, Transat reste disponible à la fois pour les projets de graphisme print, d’identité et d’illustration !

4. Un meilleur référencement

Compte tenu de l’ancienneté du site de Transat et la qualité de certain liens entrants (blogs et forums divers, crédit en bas de page de sites client), le positionnement de Transat dans les résultats des moteurs de recherche pourrait être pire. Jusqu’à présent, la réussite de ma petite entreprise profitait essentiellement du bouche à oreille. Mais la puissance du plugin WordPress SEO ne saurait être négligée, et enrichir les articles du portfolio de méta-descriptions et autres mots clés aux petits oignons peut s’avérer un réel avantage.

5. L’éviction de Pascal Pernix du pied de page ;-)

Transat est une invention des deux frères Pernix, et le restera toujours. L’avis de Pascal profite d’ailleurs toujours à chacune de mes créations. Il me rapporte aussi régulièrement des clients d’outre-Atlantique, d’où le nom de la boîte (Transat pour transatlantique, voyons). Mais Pascal développe maintenant lui-même sa propre enseigne, et il était nécessaire de faire comprendre que Transat, désormais, c’est moi.

6. Last but not least : un nouveau graphisme

Les goûts et les couleurs, hein. J’avoue ne m’être jamais lassé de la précédente feuille de style, mais il n’était pas superflu de coller davantage à son époque en augmentant la taille du texte, en imaginant une manière plus originale de présenter les archives du blog, en ornant le pied de page et la page d’erreur 404 d’illustrations originales et en présentant de vraies captures d’écran des projets du portfolio. En bref, on gagne surtout en lisibilité, et le contenu est moins étriqué. Fluide, encore une fois.

Pour conclure

Au passage, vous aurez remarqué que le portfolio s’est enrichi de nouveaux projets. Les choses se sont un peu accélérées ces derniers temps, et un paquet de réalisations récentes dont je suis fier ont pu, ô coïncidence, profiter de cette refonte pour montrer le bout de leur nez. Vous m’en direz des nouvelles. Du portfolio, de son contenu, de l’emballage, aussi, bien sûr.
Profitez-en vite, avant la prochaine refonte.

Commentaires

  1. STPo

    Bravo dude, c’est toujours très chouette ici.
    Je me demande si tu n’aurais pas gagné à refondre (aussi) ton branding, puisque tu n’es plus tant Transat que Pierre désormais… à voir pour la v.12 ?

    (et dommage pour les titres images !)

  2. Pierre Pernix

    Merci Dude, ça me fait plaisir.
    Pour le branding, j’ai retourné le truc dans tous les sens, et finalement, l’évidence s’est imposée d’elle-même: j’avais trop envie de dessiner un paquebot ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>