Libérez le dessin vectoriel

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Inkscape est un logiciel de dessin vectoriel d’envergure professionnelle, comparable à Illustrator, CorelDraw ou Xara. Inkscape est distribué sous licence libre GPL. Il s’agit d’un logiciel open-source, ce qui signifie que son code peut être librement partagé et modifié par des tiers, et disponible gratuitement au téléchargement.

Ouvert et standard

Ce qui fait la spécificité d’Inkscape, c’est le principal format qu’il utilise, le SVG.

Ce format, lui aussi en open-source, est basé sur XML et obéit aux recommandations du W3C, dans l’espoir de s’imposer en tant que format standard et donc universel, tel un HTML de l’image vectorielle. De fait, la plupart des navigateurs web sont capables d’afficher le format SVG : Firefox, Opera, Safari et bientôt Internet Explorer 9.

Une dernière mouture qui fera des adeptes

Depuis août 2010, Inkscape s’est hissé à la version 0.48.

Au nombre des nouveautés, on compte un outil texte franchement amélioré (gestion plus fine de l’approche, de l’interlignage, rotation des lettres, etc, qui manquaient cruellement), un outil de pulvérisation de formes (qui n’est pas sans rappeler celui d’Illustrator), la sélection de points appartenant à des formes différentes…

L’interface s’est sensiblement modernisée, quelques bugs ont reculé.

Oui, des bugs. Car si la philosophie désintéressée qui anime les acteurs de projets libres est aussi valable, sinon davantage, que la logique marchande pour produire des logiciels de qualité (connaissez-vous Gimp, ou Blender ?), la relative jeunesse du projet Inkscape n’offre sans doute pas encore la stabilité héritée de deux décennies de développement des produits Adobe.

Et pourtant, on gagne à quitter l’usine à gaz Illustrator. Plus sobre mais pas moins complexe, on trouvera avec Inkscape un bon moyen de tester sa créativité en bousculant ses habitudes… jusqu’à l’adoption totale. Et un soutien inconditionnel aux développements futurs d’un tel projet. C’est le cas chez Transat : notre blog et son portfolio ont été maquettés avec ce logiciel.

En savoir plus sur Inkscape

Pour faire davantage connaissance avec Inkscape, feuilleter sa doc et le télécharger, rendez-vous sur le site officiel.

Et puis on ne manquera pas de se ressourcer sur le portail Planet Inskscape, qui offre de bons articles et tutos en langue française. Quant aux leçons vidéo pour débutants des Screencasters, elles valent le détour.

(*) Draw freely est le slogan d’Inkscape.

Commentaires

  1. J’ai quand même quelques préférences pour la suite Adobe !
    cela dit … Très joli votre site et vos créations, chers collègues !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>